Kaatru Veliyidai | La critique

[ 4226 ]

Mani Ratnam, idolâtré par les passionnés du cinéma tamoul et faisant partie des rares réalisateurs reconnus à l’échelle nationale, est de retour avec son dernier opus : Kaatru Veliyidai. Karthi, autrefois son assistant, partage l’affiche avec Aditi Rao Hydari pour cette histoire se déroulant pendant le conflit de Kargil au Jammu&Kashmir.

Présent depuis plus de 3 décennies à Kollywood, Mani Ratnam est-il capable de répéter la même magie que dans ses œuvres précédentes ?

Synopsis 

VC (Karthi) est un pilote de chasse. Lors d’une intervention militaire pendant le conflit de Kargil, il est fait prisonnier par l’armée Pakistanaise. Loin des siens, il se remémore ses dernières années, et plus précisément de Leela ( Aditi), sa bien-aimée. Ses souvenirs vont alimenter sa détermination pour s’échapper de la prison et ainsi la rejoindre.

Parviendra-t-il à ses fins ?

Critique 

Comme vous l’aurez deviné, l’intrigue n’est pas bien nouvelle, et surtout laisse peu de place au suspense.

Cependant l’essentiel du film réside dans les flashbacks et l’histoire de VC et Leela. Leur rencontre, leurs antécédents, l’alchimie qui s’opère entre les deux, et leurs différences rythment l’avancée du film. Bien que celui-ci soit relativement monotone et lent, l’histoire trouve son importance dans le comportement des personnages.

En effet, l’écriture de cette relation est le pilier du film. Les actions et interactions des personnages permettent d’alimenter la partie romantique du film. A travers des personnages diamétralement opposés, l’auteur expose les différents problèmes que le couple peut rencontrer.

Si Leela est une femme forte à l’intérieur mais fragile à l’extérieur, VC est lui tout l’opposé. Sous ses airs de macho et de brute, se cache un homme fébrile et surtout avec peu de confiance en lui dans ses sentiments. Si dans son métier il est animé par cette confiance en soi, un doute éternel sur sa capacité à aimer et être aimé subsiste en lui.

Certaines scènes sont exécutées brillamment, laissant un impact pour les amateurs du genre. Les décors, les dialogues typiques d’un film de Mani Ratnam et le jeu des acteurs apportent une belle dimension à une histoire d’apparence banale. Les échanges entre VC et Leela, des plus tendres aux plus violents décrivent toutes les facettes de la passion amoureuse, faisant peur au personnage eux-mêmes. Leur passion est alimentée par le feu et la glace, transporté par le vent qui souffle entre les deux. Le contexte de la captivité, déjà évoqué dans plusieurs films, influe sur la prise de conscience de cet amour puissant.

Malgré des scènes intenses, le rythme du film fait clairement défaut. Le coté monotone et trop linéaire, ajouté à une intrigue trop vu et revu, joue en défaveur du film. Beaucoup de spectateurs risquent de se perdre en cours de route. Le dénouement est assez rocambolesque, précipité, voire bâclé.

Techniquement, aussi bien dans la mise en scène que la réalisation, Mani Ratnam prouve une fois de plus sa capacité à présenter un visuel de qualité dans des décors époustouflant. Sa mise en scène est l’une des forces du film. Quelques scènes retiendront surement l’attention des spectateurs et passionnées, mais aussi des amateurs de films romantiques. La cinématographie est de très grande qualité, et le montage adéquat. Les décors restituent l’ambiance des années 90 parfaitement.

Côté musique, la bande originale dispose de 2-3 morceaux plus qu’agréables, mais nous sommes en mesure d’attendre mieux pour le reste. Cependant, A.R.Rahman délivre une musique de fond adéquate pour chaque scène, apportant une valeur ajoutée à celles-ci.

Coté performance, Karthi est comme à son habitude, à l’aise et a surtout le jeu juste. Il incarne parfaitement son personnage, et malgré l’ambivalence des émotions dégagées de VC, il arrive parfaitement à utiliser sa palette d’expressions pour rendre justice au rôle. Aditi, quant à elle, donne de manière idéale la réplique à Karthi. Elle est juste et impliquée dans son jeu, élégante dans les différents costumes qu’elle porte. C’est une actrice talentueuse que l’on espère voir à nouveau.

Pour conclure, Kaatru Veliyidai est un film principalement romantique, reposant essentiellement sur le caractère et la conciliation des deux protagonistes. Pour les amateurs du genre et du réalisateur, il peut être une bonne pioche. Pour les amateurs de films à « grosse intrigues » et voulant un scenario rapide, le film risque de paraitre très long. Somme toute, c’est surtout un bon film sur les relations amoureuses et la passion certes intense, mais parfois destructrice de ce sentiment.

Note : 2,75/5

2.5