Réalisateur : Chandru
Producteur : Kalpathi S.Agoram
Casting : Jai, Nivedha, Sathyan, VTV Ganesh
Compositeur : Prem Kumar
Studio : AGS Entertainment
Durée :
 149 minutes

La tendance des films comiques dure depuis plus d'un an à Kollywood. Conscient que ce genre de film attire la foule au cinéma, les producteurs et réalisateurs Kollywoodien ont privilégié ce genre dans leurs projets. Le début d'année 2013 a confirmé cette tendance avec le succès de films comme Kanna Laddu Tinna Aasaiya ou Thillu Mullu. Mais les désastres de Naiyyandi et All In All Azhagu Raja ont montré les limites des films comiques. Naveena Saraswathi Sabatham s'inscrit dans cette tendance et rentre dans ce genre comique. Le réalisateur Chandru a t-il confirmé les attentes et réussi à divertir le public ?

Synopsis: Ramarajan (Jai) est sexologue. Issu d'une famille assez aisé, il tombe amoureux de la jeune Jayashree (Niveda) dont le mariage aura lieu dans moins d'un mois. Ses trois meilleurs amis lui imposent une virée à Bangkok pour profiter des derniers moments de sa vie de célibataire. Mais les dieux les surveillent dans l'au dela et piègent les quatre hommes dans une île déserte sans chemin de retour.

Chandru nous plonge dès les premières minutes dans le vif du sujet en nous présentant les quatre personnages principaux de façon innovante et divertissante. Les dieux dans l'au dela ont aussi été travaillé par le réalisateur qui n'avait qu'un but, divertir le public. Même si certaines répliques ne plairont pas forcément aux familles, Naveena Saraswathi Sabatham s'adresse principalement aux jeunes. Le réalisateur a principalement réussi son obectif initial et se démarque des films comiques kollywoodiens par sa narration. 

Jai et sa troupe executent parfaitement leurs rôles avec notamment VTV Ganesh qui se démarque par sa performance. Manobala, Subbu Panchu et Devadarshini ont également rendu une copie parfaite. L'album composé par Prem Kumar était un succès mais la musique de fond ne complète pas la magie de l'album. Le travail de l'équipe technique mérite d'être mentionné. Le rendu visiuel de NSS est un vrai régal pour nos rétines. Le chef opérateur Anand Jeeva et le monteur Suresh ont effectué un travail remarquable et montrent l'amélioration de Kollywood dans ce domaine. 

Malgré les nombreux points positifs, le plus gros défaut du long-métrage reste sa durée. Les deux parties paraissent très longues pour un spectateur lamba et certains moment d'ennui viennent plomber le film dans la seconde partie. Chandru a touché un point sensible en Inde en tournant en dérision les dieux hindoux comme par exemple Muruga qui jouent à Temple Run ou le dieu Ganesh qui danse le Gangam Style. Les tamouls du Tamil Nadu ont fortement critiqué la réalisation de Chandru. 

Pour conclure, Naveena Saraswathi Sabatham reste un très bon divertissement et montre une autre facette des films comiques. Après les horreurs Naiyyandi et All In All Azhagu Raja, NSS mérite largement d'être vu.

Note: 

Related Images: