Theri | Critique

[ 45763 ]
Titre accrocheur, acteur adulé, réalisateur prometteur. C’est ainsi que pouvait être présenté en début de projet « Theri », la nouvelle sortie de Ilayathapathy Vijay. Le tant attendu film est sorti en avant-première en France, pour le plus grand bonheur des fans.Atlee, entouré de l’équipe technique de son premier film (Raja Rani), se lance dans le « mass-action-commercial film ». Sera-t-il à la hauteur de l’attente placée en lui suite à son premier film ? Theri sera-t-il une autre étincelle dans la carrière de Vijay ?
 
Joseph (Vijay)  et sa fille Nivi (Nainika) vivent dans une petite campagne du Kerala. Annie (Amy Jackson), l’institutrice de Nivi, fait connaissance avec Joseph, mais se rend très vite compte que ce dernier cache quelque chose. Quel est le passé de Joseph ?
 
Evidemment, vous l’aurez compris, ce synopsis rappelle non seulement celui de Baasha, mais également celui de la plupart des films d’action Tamil. Cette histoire et ce scénario mettant en scène un héros repenti est constamment repris. Cependant, Theri offre une alternative en ne racontant pas le flash-back d’un Bad boy.
 
 
Dès le début du film, la qualité technique du film se fait sentir, notamment dans la réalisation, la cinématographie et la musique. Georges (chef opérateur) et GV Prakash assurent dans leurs départements respectifs et sont bien aidé par Muthuraj (chef décorateur), notamment dans les clips.
 
Comme attendu, Theri vise le « tout-public », cherchant en permanence à satisfaire petits, grands et moins grands. Action, comédie, sentiment et romance sont au programme. Parfois même un peu trop, rallongeant le film et perdant l’attention du spectateur.
 
La qualité d’un « entertainer » comme Vijay est un véritable plus pour ce film et le rôle est taillé pour lui. Le film commence vraiment avec la confrontation de Vijay avec le méchant politicien.
 
La plupart des scènes « Mass » sont très réussi, et la présence à l’écran de Vijay est un régal. Il porte le film dans ces scènes.Les scènes sentimentales sont plaisantes à des moments, un peu redondantes à d’autres. Un gros bémol pour Theri réside sans doute dans le coté prévisible de l’histoire et du scénario. Il n’y a pas vraiment d’intrigue et ceci porte préjudice.
 
Techniquement, comme évoqué précédemment, le film répond aux attentes. Cette maitrise technique est un véritable plus pour le film, tant pour la réalisation que pour la musique. Les chansons et clips sont réussis et entraînants. Georges (Raja Rani, Kaththi, Naanum Rowdy daan) prouve encore une fois de plus qu’il est un talent pur à Kollywood. GV Prakash, quant à lui, assure le show tant par sa bande originale que par la musique de fond.
 
 
En ce qui concerne les performances, Ilayathalapathy Vijay assure le spectacle. Rien à dire, il correspond parfaitement au rôle. Samantha tire son épingle du jeu, son charme rejaillit à travers un rôle certes court mais important. Amy Jackson, dans un nouvel avatar est convenable.
 
Mention spéciale à Mahendran pour son rôle de méchant politicien. Il est charismatique, menaçant et sans scrupule. Et enfin, bien sûr, la petite Nainika est un véritable plus et ses mimiques auront de nombreux fans.
 
 Pour finir, Theri est un film qui n’apporte pas de réelles nouveautés, et certaines scènes et l’histoire ont un air de déjà-vu. Certains éléments sont ratés, et le film repose beaucoup (et peut être trop) sur Vijay. Cependant, le film comblera sans doute les fans de l’acteur. Les ingrédients nécessaire pour un masala sont respectés et plutôt satisfaisants, il n’y pas de véritable moments d’ennui.
 
Theri- Un film Commecial avec la plus-value de Vijay mais sans véritable nouvelle étincelle.
 
Note de l'équipe Kolly360 : 2,75/5
3